Et si on parlait des règles ?

Bonjour les girlz, aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder un sujet qui concerne notre intimité et dont on a parfois (souvent ?) honte, nous allons parler un peu des règles… Ayant repris des études féministes et au vu de l’actualité des derniers mois notamment avec l’affaire de la petite Jackeline au Kenya qui avait fait grands bruits en septembre 2019, je pense que c’est un très important d’en parler.

Oui, toute femme, jeune femme, jeune fille (voire très jeune fille) a ses règles et malgré que ce sujet soit de plus en plus abordé par des influenceuses ou autres personnes dans les différents médias, il reste encore tabou.

Alors oui, discutons de cette mauvaise période du mois que la plupart d’entre nous (pour ne pas dire toutes) détestent. Comment faire pour être un minimum à l’aise pendant ses règles ? Quelles protections utiliser ? Pourquoi en avons-nous tellement honte ?

Résultats de recherche d'images pour « dessins regles femme »

Commençons par le commencement, les premières règles arrivent en moyenne à l’âge de 13 ans. Bien entendu on peut les avoir plus tôt comme a 9 ans mais aussi plus tard comme a 16 ans. Toutefois, si vous constatez que vous n’avez toujours pas vos règles à 15-16 ans ou plus, aller voir un médecin généraliste ou au mieux un gynécologue. En effet, ce n’est pas tout à fait normal mais il n’y a rien d’inquiétant non plus, le médecin va juste « débloquer » le système qui enclenche les règles. C’est arrivé à plusieurs personnes que je connais.

Ensuite, le cycle menstruel met en moyenne 18 mois à se stabiliser. C’est-à-dire qu’il est très probable qu’après vos premières règles, les suivantes arrivent de manière très irrégulière : tous les 3 mois, toutes les 6 semaines, 10 jours plus tard… Pour ma part, je les avais toutes les 7-9 semaines les 18 mois premiers mois.

1. Du coup, comment être un minimum à l’aise lors cette semaine ?

-achetez et portez des culottes 100% coton (oui oui comme les culottes de grand-mère), celles avec un gros élastique et qui maintiennent bien les serviettes. Pourquoi le coton? Parce que c’est une matière très agréable qui n’irrite pas la peau contrairement à la dentelle par exemple,

-changez ou videz votre protection toutes les 3h environ. Cela dépend du flux et bien sûr du jour car les premiers jours sont toujours plus abondants.

-portez des vêtements dans lesquels vous êtes confortables : pas trop serrés pour ne pas vous sentir trop compressées et de préférence de couleur sombre, au cas ou si vous vous tachez.

2.Ensuite, comment éviter les douleurs, si vous en avez ?

-faites du sport (yoga, méditation ou bien du fitness) ou des étirements pour détendre les principaux muscles/organes concernés qui sont l’utérus, les abdominaux ou les intestins. En effet, avec les règles, ils deviennent plus rigides (car ils sont tout le temps contractés), c’est pourquoi il faut les détendre pour apaiser la douleur.

-la traditionnelle bouillote sur le ventre : la chaleur détend aussi les muscles

-mangez des fibres et bannissez les produits laitiers : on préfère les pois chiches, les kiwis, les épinards, en gros les légumes et fruits frais et on ne mange pas de plats gras et sucrés et également tout produit laitier d’origine animale : vache, brebis ou chèvre.

-buvez des tisanes composées de plantes anti-inflammatoire comme le gingembre ou le curcuma ou l’alchémille qui est très bonne pour traiter les problèmes du cycle menstruel. Allez lire mon article d’il y a 2 semaines intitulé « mes tisanes préférées », je vous en parle!

-prenez des médicaments…ou PAS !: personnellement, le seul médoc que je prends pendant mes menstrues, c’est le doliprane/ paracétamol (l’équivalent du tylenol pour les canadiennes). J’en prends 2 g par cycle : 1 g le premier et le deuxième le 3eme jour lorsque mon flux est plus abondant. Sinon, je me soulage avec les astuces précédemment citées.

Pendant quelque temps, je prenais Antadys (2 comprimés par cycle, pas plus) qui m’avait été conseillé par un précédent gynéco il y a 4 ans et j’ai arrêté depuis que je suis Canada. Effectivement, ce n’est pas le meilleur médicament du monde de base car il est pelliculé (donc il contient des hormones) et puis il n’est pas bon pour les femmes souffrant de problèmes menstruels, donc je l’ai banni.

Enfin, gardez en tête que si vous avez de grosses douleurs pendant vos règles accompagnées de symptômes type diarrhée, gros maux de ventre, au niveau des reins ou de l’appendice etc, ce n’est pas du tout normal. Il se peut que vous souffriez d’endométriose et il faut que vous alliez consulter un gynécologue en lui demandant de vous prescrire une échographie ou un scan (je ferais un article complet dessus avec toutes les informations que vous devriez savoir).

3.Pour finir, quelles protections utiliser ?

Au niveau des protections hygiéniques, j’ai tout testé : tampons, serviettes (jetables et non jetables), cup, culotte menstruelle et j’ai même essayé de retenir mon flux en contractant mon périnée comme jamais, comme j’avais lu dans un magazine féminin (mais franchement qui peut réussir à faire ça LOL ??).

Sincèrement, chacune d’entre nous fait ce qu’elle veut, je ne peux pas vous imposez mon choix mais selon mon expérience je peux vous dire que:

– la cup ne m’a pas plu car la sortir du vagin bah c’est galère, on en a plein les doigts et puis je trouve ça pas du tout hygiénique.

– la culotte menstruelle, bah j’ai eu quelques mini fuites mais je dois dire qu’elles sont très confortables, j’ai bien aimé

– les tampons… laissez tomber, ça va faire 10 ans que je n’en mets plus et c’est mieux comme ça : même constat que la cup

– les serviettes : je ne mets que ça, jetables ou non, je porte les deux types. Je suis peut-être « vieux jeu » mais pour moi, rien ne vaut une bonne serviette avec la culotte qui va avec et je ne changerai pas!

Certaines portent des couches pour bébé, d’autres celles pour les fuites incontinentes ou un tampon/cup et une serviette à la fois. Peu importe quelles protections vous utilisez, le plus important c’est que vous vous sentiez bien et que vous ne soyez pas gênées lorsque vous êtes indisposées.

Dernières choses ladies ! Please, soutenons-nous! Quand vous voyez quelqu’un avec une tache et que savez ce que c’est, allez lui dire discrètement, je l’ai déjà fait 3 ou 4 fois et les personnes m’ont remercié! Il n’y a pas de gêne à avoir, on a toutes étaient tâchées : en cours, au boulot, en boite, pendant les courses, au resto, a une soirée… Soyons solidaires !

Venir vivre au Canada, ce qu’il faut savoir !

Bonjour tout le monde, je pense que le très long article d’aujourd’hui va en intéresser plus d’un(e) car je reçois depuis bientôt 2 ans sur mon Messenger, beaucoup de messages me demandant des renseignements sur la vie au Canada.

Comme vous le savez, j’y habite depuis un moment déjà et 2020 marque ma troisième année sur le sol canadien. Du coup, avec le recul que j’ai en ayant habité dans deux grosses villes du Canada, je peux vous parler de cette vie que tant d’entre vous souhaitent.

Avant de toute chose, je vais parler principalement du Canada anglophone et plus précisément de l’Ontario car c’est ce côté et cette province que je connais le plus. En ce qui concerne le Québec, j’ai eu écho de quelques informations mais il faut savoir que le Québec est très différent des autres provinces, c’est un peu un pays dans un pays avec son propre fonctionnement.

1-Les démarches d’immigration

Il s’agit de la partie la plus longue et la plus « compliquée » dans le sens où vous aurez une liste de documents à fournir.

Comme dans n’importe quel pays, il existe plusieurs types de visa pour rentrer au Canada et chaque visa a sa « particularité » : visa étudiant, visa travail, visa réfugié/demandeur d’asile, visa entrepreneurs etc. Vous trouverez l’ensemble des visas sur le site canada.ca.

Pour ma part, c’est à travers le système Entrée Express destinés aux immigrants qualifiés que j’ai eu ma résidence permanente depuis la France. Ce système permet de l’obtenir pour 5 ans si votre travail de base est recherché au Canada mais également si vous avez le niveau de diplômes requis. La plupart du temps, il s’agit de Licences (Bachelor), des Masters (Maitrise) ou PhD (Doctorat). Vous trouverez toutes les informations ici https://www.cicdi.ca/1/accueil.canada.

Pour ceux qui exercent des métiers manuels, je sais que plusieurs entreprises situées à l’ouest du Canada comme en Alberta, recherchent des plombiers, des électriciens, des soudeurs… et elles sponsorisent leurs futurs employés car ce sont des métiers qui manquent cruellement de main d’œuvre. Allez sur les sites d’emploi comme Indeed.ca, vous trouverez plusieurs offres.

Peu importe le visa que vous choisissez pour aller au Canada, gardez bien en tête la plupart du temps les processus sont longs : allant de 9 mois a 3 ans (2 ans en moyenne) selon le visa (mais le gouvernement essaye de réduire ses délais). De plus, il va devoir fournir des documents bien précis, donc gardez tout : les preuves de voyage (vos anciens passeports, vos billets d’avion etc) car le pays demande un détail sur vos voyages que vous avez effectué sur les 10 dernières années), les certificats de travail, votre bail avec vos deux noms dessus si vous êtes en couple et si vous souhaitez faire votre demande a deux, vos photos de couple datées (oui je sais c’est bizarre mais c’est qu’il faudra fournir pour prouver que votre union est bien réelle et non fausse; c’est ce que j’ai dû faire) etc.  Ne jetez aucun document si vous n’êtes pas sûr. Effectivement, mieux vaut tout garder et avoir trop de preuves que d’avoir des documents manquants. J’en ai fait l’amer expérience et j’ai dû recommencer toute ma demande, résultat 9 mois de perdus et l’argent qui va avec.

Et pour finir, faites des ECONOMIES! Premièrement parce que vous aurez à fournir des preuves de revenus comme quoi vous avez assez d’argent sur un compte en banque pour subvenir aux besoins de toutes les personnes qui sont sur votre demande quand vous aurez foulé le sol canadien et deuxièmement parce que le processus de demande de visa peut couter très cher. Il faut passer des tests linguistiques (français ou anglais: 210 euros le test), il y a également des examens médicaux (qui ne sont pas remboursés ni par la sécurité sociale ni par la mutuelle : 170 euros), il faut payer un organisme accrédité par le gouvernement canadien qui va évaluer vos diplômes (300 euros).  Enfin lorsque vous aurez rassemblé tous les documents nécessaires pour votre demande et vous serez prêt à la soumettre, vous allez devoir payer les frais d’étude de votre dossier, qui étaient d’environ 200 euros (je crois bien). Que votre demande soit acceptée ou pas, ces frais sont non remboursables. Par contre si vous avez une réponse positive, vous aurez à payer les frais d’émission du visa qui sont de 450 euros par personne.

Je précise les frais que je vous donne dans cet article sont ceux j’ai payé par rapport au visa auquel j’ai appliqué sur la période 2015-2017: Immigrant qualifié via Entrée Express. Donc suivant le type de visa et le nombre de personne, les coûts peuvent être plus élevés, c’est pourquoi je vous conseille de lire précisément ce qui indiqué sur le site https://www.canada.ca/fr.html.

Certaines personnes payent des consultants ou des avocats pour les aider avec leur demande. Sincèrement, je pense que ce n’est pas forcement utile car tout est expliqué sur le site mais je dois reconnaitre que parfois c’est un peu le fouillis et qu’il faut passer des heures pour bien tout comprendre. En tout cas, mon mari et moi avons fait notre demande tous seuls mais nous avons assisté à plusieurs réunions d’information pour être sûrs que nous avions bien tout compris. Je vous le préconise d’ailleurs, assistez à des réunions d’information, il y en a dans tous les pays.

2-La vie au Canada

a-Le logement

Lorsque l’on débarque dans un nouveau pays, se loger peut s’avère être compliqué surtout qu’on ne sait pas à quoi s’y attendre.

La première chose que je vous conseille c’est déjà de contacter les gens que vous connaissez 6 à 8 semaines avant votre venue, si vous prévoyez de vous installer dans la même ville qu’eux et de voir s’ils peuvent (ou une connaissance) vous héberger quelque temps.

Si vous ne connaissez personne comme moi à l’époque, inscrivez-vous sur des groupes de colocations sur Facebook ou louer un appartement via airbnb ou une autre plateforme pour une durée minimale d’1 mois. Avec mon mari, on s’était dit que 2 semaines suffiraient pour faire les premières démarches administratives et trouver un appartement, mais c’était très très juste. Sur un coup de chance, nous avons trouvé quelque chose 2 jours avant de rendre notre airbnb et donc nous avons pu aménager le 1er du mois suivant. Comme je viens de le dire, cela était de la chance donc prévoyez de louer une place pour 1 mois le temps de faire les premiers documents administratifs et commencer doucement votre recherche de logement.

Au niveau du prix, il varie selon le type d’appartement, la localisation et selon les bailleurs. Pour ceux qui désirent aller à Toronto, dites-vous bien que c’est une ville très chère. Sincèrement, je vous déconseille de vous y installer surtout si vous ne trouvez pas un boulot avec un bon salaire. J’y suis resté 18 mois et je peux vous dire que beaucoup de personnes quittent la ville car les prix immobiliers que ce soit à la location ou à l’achat sont incroyablement chers. Je ferais un article complet sur Toronto plus tard dans l’année😉.

Mais bon, si Toronto vous attire vraiment, comptez entre $1000 et $1700 par mois pour un studio ou un 1 chambre avec l’électricité en surplus et le parking. Vous payerez moins cher : $200 à $400 en moins si vous choisissez d’habiter dans un basement. Un basement veut dire sous-sol. Il s’agit d’un appartement situé en sous-sol d’une maison ou d’un immeuble qui manque pour la plupart du temps de lumière et qui compte 1,2 ou 3 petites fenêtres. Sincèrement, ça peut être pas mal quand on vient d’arriver et ça permet d’avoir son chez soi pour pas « trop cher ».

En Ontario vous avez d’autres villes comme Ottawa qui est très francophone et reste abordable (pour le moment). Vous avez aussi Hamilton, London ou Guelph qui sont plus petites mais dont le prix d’une location reste assez correct.

En tout cas, l’emménagement se fait le 1er de chaque mois pas, le loyer est dû avant le 5 et il y a une caution équivalente a 1 mois de loyer à verser avant de s’installer. En ce qui concerne les charges : eau, chauffage, électricité, à 80% du temps elles sont inclues dans le loyer mais il arrive de plus en plus (selon les bailleurs sociaux) que vous ayez à payer l’électricité de votre poche et parfois (mais c’est très rare) l’eau également.

Toujours selon les bailleurs, on vous demandera soit de prouver que vous avez assez de revenus pour payer les premiers mois de loyer (relevé bancaire) ou bien il vous faudra une lettre d’emploi, donc il faudra que vous trouvez un job.

Lorsque vous rentrez dans un appart, le bail est pour 1 an minimum. Au bout d’1 an vous êtes libre de partir en le notifiant 60 jours à l’avance.

Enfin, le Québec est moins cher que l’Ontario pour le cout du logement. Même constat certaines autres provinces comme le New Brunswick ou l’Alberta, par contre la Colombie britannique est la province la plus chère du Canada.

b- Le job

Après le logement, c’est la seule la deuxième préoccupation des nouveaux arrivants car il faut bien payer les dépenses du foyer. Lorsque vous venez pour tenter votre chance c’est-à-dire que vous arrivez sans emploi, vous devez vous mettre en tête qu’il va falloir passer par des petits jobs avant d’avoir le travail de vos « rêves ».

L’anglais n’étant pas votre première langue, les employeurs canadiens se disent que vous aurez du mal avec un poste dit « classique » donc ils préfèrent d’abord que vous acquérez d’abord de l’expérience dans des emplois dans les call centers ou même dans les Starbucks ou McDonalds. De toute façon, c’est juste le temps d’améliorer votre anglais, ensuite vous pourrez appliquer à des emplois ayant un lien avec vos études …

Concernant les salaires, on est payé toutes les deux semaines et pour pouvoir vivre correctement en se faisant un minimum plaisir, prévoyez au moins $40,000 brut par an ou ($20/h). Ce qui fait un peu près 1400-1500 euros net par mois. Ce n’est pas énorme mais dans des moyennes-petites villes (pas Toronto sinon il faut être deux à travailler) vous pourrez vous en sortir, et puis c’est juste pour au moins les deux premières années de votre arrivée, le temps de bien vous installez et de parfaire votre expérience professionnelle.

Coté Québec, vous aurez davantage de chances à voir un le même job que vous exercez auparavant vu que la langue provinciale est le français. Cependant, attention ! Dans des villes comme Montréal, il faut savoir se débrouiller en anglais car beaucoup de compagnies sont en contact avec les provinces anglophones.

c-La météo

Je ne vais rien vous apprendre si je vous dis qu’il fait froid au Canada. Il fait plus froid partout en hiver hormis en Colombie Britannique ou les températures sont rarement négatives mais la contrepartie c’est qu’il pleut beaucoup et que parfois vous pouvez faire 3 semaines sans voir le soleil.

Moi qui suis à l’est, je peux vous dire qu’il fait très froid en hiver : souvent -15, -20, -25 et très chaud l’été : 30/35 degrés.

d-Les canadiens

Les canadiens ont pour réputation d’être très ouverts et très serviables et je dois vous dire que c’est vrai. Franchement, c’est un pays où l’on se sent bien, si vous avez besoin d’aide, les gens vont vous aider. Une fois j’avais un problème de voiture en pleine rue et franchement, plusieurs personnes sont venues pour me prêter un coup de main. Vous avez votre sac ouvert, les gens ne vous voleront pas et vous dirons : ton sac est ouvert, pareil si vous avez votre porte monnaie ou votre téléphone dans votre poche arrière (je pense pas que ce soit le cas en France).

Voilà les filles, j’espère que cet article vous a plu. C’était un « bref » résumé de la vie au Canada, j’aborderai d’autres thèmes plus précis prochainement mais dites-moi ce que vous aimeriez savoir sur ce pays plus précisément et je vous préparerai un écrit dessus !

A bientôt

Mes tisanes préférées

Mbote na bino! J’espère que vous vous portez bien.

Face au succès et aux questions que je reçois régulièrement sur le bulukutu, j’ai décidé de partager avec vous les autres tisanes que je bois régulièrement. Eh oui lol, il n’y a pas seulement mon thé made in Kongo dans ma vie :).

J’avais déjà fait un article sur le rooibos l’année passée où je vous décrivais ses vertus et bienfaits, eh bien voici mes autres boissons préférées que je consomme quotidiennement.

Le Curcuma et le Gingembre

Comment vous dire que je kiffe littéralement cette tisane qui est excellente pour la digestion. Elle est également très bonne pour lutter contre les inflammations qui peuvent être présentes partout dans notre corps.

Je pense à toutes celles qui souffrent des règles douloureuses causées par les maladies menstruelles tel que l’endométriose par exemple (je ferais un article détaillé sur ce sujet plus tard) ou autres maladies inflammatoires : arthrose, sclérose en plaques… et qui ne savent pas comment soulager les douleurs. Buvez 3 tasses par jour de cette tisane (que vous trouverez dans n’importe quel magasin) lorsque vous savez que la mauvaise période du mois va arriver ou bien lorsque vous avez mal. Il est important de faire une cure de 3-4 jours, le curcuma et le gingembre faisant partie des plus puissants anti-inflammatoires naturels.

Comme je l’ai dit, la tisane curcuma-gingembre est aussi parfaite pour la digestion. Donc si vous avez le ventre ballonné et des gaz, vous savez ce qui vous reste à boire. J’en bois souvent car je mange beaucoup de fibres et le corps humain a du mal à digérer ce type d’aliments.

La Camomille

Je pense que l’on a toutes chez nous quelques sachets de tisane a la camomille qui trainent au fond de notre boite à thé et que l’on boit le soir pour passer avoir une bonne nuit de sommeil.

Tout comme la précédente tisane, elle aide à la digestion, voilà pourquoi il est conseillé d’en consommer après les repas. En effet, elle permet aux muscles et organes et plus précisément dans le cas de la digestion, à l’estomac et aux intestins de se détendre pour éviter d’être barbouillé.

Bien sûr, elle a d’autres qualités comme le soulagement de l’arthrite ou bien elle est antibactérienne mais c’est vrai que personnellement je l’utilise principalement pour me calmer après une journée qui a été longue et remplie.

La Fleur d’Hibiscus

Plus connue sous le nom de bissap en Afrique de l’ouest ou de ngai ngai au Kongo, la fleur d’hibiscus est un grand antioxydant c’est pour cela que j’en bois de temps en temps. Vous pouvez donc la consommer sous forme de tisane ou bien acheter directement votre bouteille de bissap pour un côté un peu plus « soft drink ».

L’Alchémille

Je dois avouer que j’ai découvert cette tisane il y a peu de temps et apparemment, cette plante qui est l’alchémille était beaucoup utilisée au Moyen Age par les femmes pour apaiser/soulager/réguler le cycle menstruel et bien d’autres choses, d’où son surnom de « manteau des femmes ». Elle diminue les saignements des règles en complément de son action progestative. C’est-à-dire que sa consommation permet d’abaisser le taux d’œstrogène (l’hormone féminin) lorsque celui-ci est trop élevé.

Si vous ne le saviez pas, un taux d’œstrogène trop élevé peut conduire à la prolifération des lésions si vous souffrez d’endométriose (comme moi), a l’apparition de fibromes utérins, une fatigue excessive ou bien à une prise de poids et bien d’autres choses encore.

L’alchémille ne se vend pas partout, pour ma part je n’en ai pas trouvé au Canada (mais je pense qu’il y en a), alors j’en ai commandé en France sur le site de l’herboristerieduvalmont.fr. Je l’ai reçue coupée donc je la laisse infusée dans une boule à thé.

Voilà les filles, j’espère que mon article vous a plu ! Sincèrement ce sont les principales tisanes que je consomme au quotidien. Pour information, je ne bois plus de thé car il n’est pas recommandé pour les personnes anémiques. J’essaye de me soigner du mieux que je peux avec les plantes biologiques et éviter au mieux les médicaments.

Likez, commentez et partagez l’article! Bye bye

2020 commence!

Bonjour tout le monde, Bonne et Joyeuse Année 2020 à vous toutes! Pleins de bonnes choses pour vous et vos proches avec en premier lieu la meilleure des santés, l’amour en second et enfin le succès dans tout ce que vous entreprendrez.

L’année 2019 s’étend achevée il y a maintenant 5 jours, il est temps d’en faire le bilan et de fixer doucement vos objectifs de 2020 et de croire que tout va bien se passer cette année!

Première étape, reprenez d’abord vos objectifs initiaux d’il y a 1 an et regardez si vous les avez atteints. Si c’est le cas, félicitations ! Cela veut dire que vous aviez bien évalué vos taches et peut-être que pour 2020, vous pourrez vous concentrez sur des points un peu plus complexes. Dans le cas contraire, ne vous démotivez pas. Peut-être que vous vous étiez donné trop d’objectifs et cela explique le fait que vous ne les avez pas tous réalisés.

Pour ma part, je n’ai pas réalisé tous mes objectifs de 2019 mais je regarde le positif et je me dis que mon bilan est plutôt pas mal. J’ai retrouvé un job stable, ma situation financière s’est bien arrangée, j’ai passé plusieurs caps au niveau de ma spiritualité et surtout, je suis en bonne santé.

Lorsque je compare ma situation du 5 janvier 2020 à celle du 5 janvier 2019, je me dis que je reviens quand même de loin lol. En effet, la période août 2018 à août 2019 était très compliqué sur presque tous les points mais bon, une vie tranquille sans encombres serait plutôt ennuyante non ? (Je rigole bien entendu).

Deuxième étape, parlons de 2020 et de ce que vous désirez accomplir durant ces longs 12 mois.  Est-ce que vous voulez avoir un meilleur job ? Vous marier ? Voyager ? Changer de pays ? Avoir un enfant ? Créer une association ? Lancer une chaîne YT? Peu importe vos souhaits, il va falloir que vous trouviez le bon équilibre entre ces futurs défis et votre vie. Si vos objectifs sont davantage professionnels, votre vie privée pourrait en pâtir et s’ils touchent plus le côté personnel et bien la partie pro pourrait en prendre un coup. Je parle dans le sens ou vous pourrez avoir tendance à négliger un coté par rapport à un autre car vous serez concentré sur vos choses.

Résultats de recherche d'images pour « agenda 2020 »

En tout cas, si vous voulez réaliser l’intégralité de vos objectifs qu’ils soient étalés sur 1, 3, 5 ou 10 ans. Vous devriez faire 1 chose, c’est de les écrire et les gardez sous les yeux. Acheter un tableau en liège (ou un autre type) avec des punaises et accrochez-y vos objectifs. Non seulement cela vous permettra de ne pas les oublier et puis cela vous motivera également pour les accomplir!!! 🙂

Voilà les filles j’espère que mon article vous a plus! Commentez, likez et partagez l’article et le blog.

Je vous souhaite de nouveau une merveilleuse année 2020 !

Thérapie et réseaux sociaux

Allo tout le monde, j’espère que vous allez bien en cet automne bien froid au Canada.

Aujourd’hui on va parler d’un sujet un peu plus « sociétal » car il s’agit des réseaux sociaux et des différents rôles qui peuvent avoir dans nos vies.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis la déferlante des réseaux sociaux il y a maintenant près de 10 ans, de plus en plus de personnes viennent se confier sur les réseaux. Que ce soit Instagram, YouTube, Facebook, Twitter, Pinterest ou même le réseau professionnel LinkedIn, certains utilisateurs expliquent voire exposent publiquement leurs problèmes personnels voire professionnels.

J’avais déjà remarqué quelques posts ces dernières années sans compter les vidéos « story time », celles des accouchements…  Mais c’est vrai que lorsque j’ai vu l’un des commentaires d’une fille sous la photo de l’une de mes sœurs, je me suis dit que certaines personnes ont vraiment besoin de vider leur sac et de parler à quelqu’un.

Le post de ma sœur @fleuretcetera était un message d’espoir, tel que : « Profiter de chaque instant, soyez heureux car dans deux mois c’est Noel… » et une jeune femme a répondu que c’était difficile pour elle car elle venait de perdre sa mère de cœur …. (voir ci dessous).

Et quand j’ai vu son commentaire, je me suis vraiment demandé pourquoi les personnes prenaient leur temps d’expliquer ce qu’elles vivaient sans se cacher, à des inconnus et qui plus est, dans le domaine public car nous savons que rien ne disparaît réellement sur internet (malheureusement).

Il est donc important de ne pas tout raconter sur le web pour ces deux raisons :

1-Savoir garder une part de votre vie, privée

Pour ma part, je distingue plusieurs catégories de personnes sur les RS : celles qui aiment raconter leurs vies car elles veulent que tout le monde soit au courant (recherche de gloire?); celles qui cherchent le plus de likes et de vues possibles quitte à aborder n’importe quel sujet (du moment que la vidéo soit vue) et celles qui veulent aider les autres en leur faisant part de leurs expériences ou de témoignages d’autres personnes.

Bien entendu, je soutiens les personnes de la troisième catégorie car étant de nature pudique, je ne comprends pas pourquoi les gens ont besoin que le monde soit au courant de ce qu’il se passe dans leur sphère intime. Alors vous allez me dire « tu n’es pas obligé de les suivre ou de les regarder » mais le problème c’est que l’on voit que ça et partout. Apprenez à ne pas tout raconter sur internet même si c’est à la mode, toute tendance est rarement bonne à suivre. Il y a certaines choses qu’il ne faut pas dévoiler..

Toutefois, si vous avez pris la décision de parler parce que vous avez vécu quelque chose de grave ou non et que vous pensez que cela pourrait servir à aider d’autres personnes, je suis à 100% d’accord, moi-même à travers mes articles c’est ce que je fais tout en gardant une part privée. Cependant, si c’est seulement pour faire « style » ou recevoir le réconfort de personnes virtuelles parce que vous êtes en manque d’amour ou d’affection, aller dans un groupe de parole ou aller voir un psychologue ou psychothérapeute.

2- Vous ne savez pas ce qu’il y a derrière

Je l’ai déjà évoqué dans certains de mes articles et je le répète ici, la plupart des choses que vous voyez sur les RS sont fausses.  Bien entendu, il y a des choses vraies car certains influenceurs, youtubeurs etc disent la vérité mais la majorité ne le fait pas. N’oubliez pas que les RS ne sont qu’une vitrine et en tant qu’utilisatrices, on montre seulement ce qui nous arrange, ce qui nous met en valeur en prenant le soin de ne pas dévoiler « les coulisses ».

Donc lorsque vous allez en anonyme ou pas vous confier, vous ne savez pas qui va lire votre commentaire/ post et ce que la personne peut faire avec. Il y a des personnes qui se sont retrouvées harcelées, suivies ou bien qui ont été victimes de rumeurs par rapport à ce qu’elles avaient mis sur les réseaux. C’est pour cela que je tiens à vous mettre en garde sur le contenu que vous mettez sur internet.

On a tous envie de montrer un peu ce qu’il se passe dans nos vies parce que maintenant le monde évolue dans ce sens et que les followers eux-mêmes sont en demande de ce type de contenu « qu’est-ce qu’il se passe dans ta vie, on veut savoir ». Apprenez juste à maîtriser votre contenu pour ne pas aller trop loin car il y a des choses qui ne se disent ou ne se montrent et cela vous permettra également de préserver votre entourage et vous-même de quelconques « représailles ».

Voila! J’espère que mon article vous a plu ! Est-ce que vous aussi vous pensez que tout n’est pas bon à dire les réseaux et qu’il y a une part de discrétion à avoir ? Ou bien vous êtes d’accord avec ceux qui racontent tout en détails ? Commentez, likez et partagez l’article. Abonnez-vous au blog et a mes pages IG et Facebook sur la droite).

On se retrouve bientôt!

L’importance de la spiritualité

Coucou tout le monde, j’espère que vous allez bien. N’oubliez pas de vous abonner à ma page Facebook et à mon Instagram : Nazali_by_Emma, pour être au courant de mon actualité, je suis très active dessus.

Aujourd’hui, zoom sur un sujet que j’ai déjà évoqué dans certains de mes articles, je vais vous parler de la spiritualité. Le spirituel est un sujet en pleine actualité car nous voyons plusieurs célébrités/stars comme Kanye West ou Justin Bieber prôner que le spirituel les a aidés dans leur réussite ou à se libérer de leurs démons.

Je ne vais pas vous parler de religion car chacune pratique celle qu’elle veut et croit ou pas en un seul ou plusieurs Dieux. Je vais seulement vous exposer les bienfaits que la spiritualité peut apporter à votre vie.

1-Se libérer

Si vous êtes tourmentée, troublée ou bien que vous avez plusieurs maux qu’ils soient physiques ou psychologiques, le fait de vous tourner vers le spirituel vous libéra.

Vous ferez le vide dans votre esprit, et physiquement, vous ressentirez une amélioration. C’est bien connu que beaucoup de nos soucis physiques sont d’abord présents dans notre tête. Le fait d’être stressée par une situation, engendrera sur votre corps des répercussions. Pour ma part, j’ai eu parfois des crises d’urticaire, des gros boutons et dans les situations les compliquées, je n’avais plus d’appétit.

Alors faites le vide autour de vous et commencez à lire des livres ou à regarder des vidéos sur YouTube pour entrer doucement de la vie spirituelle. Sinon, vous pouvez aller directement dans un endroit de culte et demander a quelqu’un de vous guider pour vos premiers pas.

2-Prendre conscience et faire de meilleurs choix

Parfois et même souvent, nous n’avons pas conscience des actes que nous faisons ou des situations dans lesquelles nous sommes car nous n’avons pris le recul qu’il nous faudrait. Qu’il s’agisse de bons ou de mauvais actes, de bonnes ou mauvaises situations, le spirituel vous permet d’ouvrir les yeux sur ce que vous ne voyez pas. Il y a peut-être des personnes mauvaises qui tournent autour de vous, il y a peut-être des choses que vous ne faites pas de la bonne façon, il y a surement un meilleur emploi fait pour vous, un meilleur fiancé ou mari qui vous attend etc. Tout ça pour vous dire qu’avoir une certaine spiritualité qu’elle soit petite ou grande, vous permettra de réaliser ce qui se passe vraiment autour de vous et vous entreprendrez des changements bénéfiques dans votre vie.

3-Être une meilleure personne

Je pense que c’est notre but à nous toutes, s’améliorer de jour en jour pour être meilleure déjà pour nous-même, c’est-à-dire être capable de nous regarder dans le miroir et apprécier notre reflet. Mais cela est également valable aussi pour notre entourage.

Comme je l’ai dit plus haut, la spiritualité aide à prendre conscience de certaines choses et donc vous pourrez faire un état des lieux de votre comportement et ainsi changer. Certes le naturel revient vite au galop mais sans vous mentir, pour moi, la prière a été d’une grande d’aide dans l’amélioration de mon « sale » caractère LOL. Je suis tout à fait vivable (hein) mais c’est vrai que je ne me laisse pas faire et le fait de lire des textes religieux, d’écouter certains prêches, des conseils de coach ou bien de parler avec des personnes qui ont un niveau de spiritualité plus élevé que le mien est vraiment bienfaisant. Alors je ne dis pas que j’ai complètement changé mais par contre, j’ai remarqué que j’étais moins impulsive qu’avant, face à une situation qui m’agace, je me calme et ensuite j’agis.

En tout cas, je ne vous force pas à vous convertir à une quelconque religion mais je vous conseille tout simplement d’EXPLORER votre côté spirituel et vous verrez, vous serez surprise !Nous en avons toutes un, il suffit juste de le développer un peu. Par exemple, rien que de pratiquer le yoga est une forme de spiritualité car il vient de certains Dieux indiens, il est de même pour la méditation.

En tout cas j’espère que mon article vous a plu, commentez, partagez et likez ! On se retrouve bientôt avec un autre écrit 🙂

Doit-on tout accepter de quelqu’un?

Coucou tout le monde, j’espère que ça va pour le mieux pour vous toutes.

Quelques abonnées m’ont contacté en privé ces derniers temps pour me demander conseil sur divers sujets et un est revenu assez fréquemment, c’était « est ce que je dois tout accepter de quelqu’un? ».

Je ne me revendique pas comme coach de vie mais les expériences que j’ai pu vivre m’ont bien entendu enseignées certaines choses et si je peux aider juste une personne, eh bien je suis contente.

Ces abonnées m’ont parlé de leur fiancé, de leur famille, de leurs amis, leurs collègues de travail etc enfin toutes les personnes qu’elles avaient pu rencontrer et qui leur imposer des actes, des choses et qui les faisaient souffrir. Elles étaient perdues et sont venues me demander de l’aide car elles ne savaient pas à qui s’adresser, ce que je comprends.

Lorsque j’ai lu chacune leur cas, ma première phrase n’a pas été : « bien sûr que tu ne dois pas accepter tout de quelqu’un » mais plutôt « pourquoi te poses-tu cette question ? ». Il est évident pour nous toutes qu’il faut dire non à certaines choses/ demandes même si elles viennent de personnes que vous aimez tel que votre famille ou tout autre personne proche.

Ce qu’il faut faire c’est creuser en vous et vous demander POURQUOI vous êtes arrivez à ce point précisément. Par exemple, une première abonnée m’a demandé s’il fallait qu’elle accepte de coucher avec son fiancé (2 ans de relation) car il la pressé sur ce sujet, elle n’avait jamais rien fait avant. Je lui ai demandé : Te sens-tu prête ? Pourquoi vouloir absolument faire plaisir à ton petit ami si au fond de toi tu ne veux pas? Parce que jusqu’à preuve du contraire, ton fiancé t’a connu avec cette volonté et il a accepté de la respecter et de faire avec. Alors pourquoi au bout de 2 ans, tu devrais d’un coup céder?

Une autre voulait savoir si elle devait continuer à fréquenter ses collègues de travail qui ne sont a priori pas très gentils avec elle. Mais étant donné qu’elle est dans une nouvelle ville et qu’elle ne connait personne d’autre, ses collègues sont les seules personnes qui lui permettent de sortir, d’être entourée, et de ne pas rester seule chez elle a tourner en rond. Je lui ai demandé : as-tu peur de la solitude ? As-tu vécu quelque chose au cours de ta vie qui fasse que le fait de te retrouver seule te stresse ?

Que ce soit pour une situation simple ou plus complexe, votre décision vous fera forcément perdre quelque chose. Dans les cas que je vous ai cité, l’une risque de perdre son petit ami ou sa « dignité », l’autre c’est le fait d’être entouré ou bien la sensation d’être heureuse seule. Cependant, elle vous permettra de gagner quelque chose en retour, peut-être que la première retrouvera un fiancé qui la respectera et qui partagera son choix et pour l’autre, elle se fera des nouveaux amis qui la traiteront bien et elle se sentira mieux.

Tout cela pour vous dire que même si vous sentez une quelconque pression ou même que vous avez peur de quoique ce soit, l’important est que vous ne vous laissiez pas piétiner et que vous appreniez à dire « NON je n’accepte pas, NON je ne veux pas ».

Vous allez me dire que c’est facile d’écrire un article sur ce sujet mais qu’il y a des situations ou vous n’avez pas le choix comme lorsqu’il s’agit de la famille surtout avec le poids des traditions etc. Je comprends qu’il puisse avoir des choses qu’il faut respecter mais cela ne veut pas dire que vous devez vous sentir mal ou être malheureuse. Dites simplement F***! La personne qui vit votre vie c’est vous et personne d’autre.  J’ai vécu des situations ou j’ai envoyé valser des traditions et des gens parce que j’en avais marre et que je n’étais pas d’accord.

Mieux vous vous sentirez et plus votre vie sera belle et mieux vous serez disposé à aider les autres. La vie ne se résume pas uniquement au bonheur des autres, vous devez aimer vivre votre vie.

Voila les filles, j’espère que mon article d ‘aujourd’hui vous a plu! Commentez et partagez-le ! On se retrouve bientôt avec un nouvel écrit.